Accueil

UP EPhorEnvironnement physique de la plante horticole

Institut national supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage

Domaines de recherche

L’unité a pour mission de répondre aux demandes sociétales relatives aux transferts entre le végétal et le milieu environnant dans les contextes de l’horticulture sous abri et de l’agronomie urbaine et périurbaine.

Illustration de la recherche

1. Contexte horticole

Animateur: Jean-Charles Michel

Dans un contexte en pleine mutation où les enjeux de maintien d’une production de qualité, rentable, et dans le respect des normes environnementales et sociales conduisent à se poser la question de la durabilité des systèmes de production sous abri, et en particulier la question de l’utilisation rationnelle des intrants (énergie, eau…), l’unité s’est donné pour objectif de cerner les processus de transferts en jeu via des approches de caractérisation et de modélisation.

Compartiment racinaire

Les travaux portent sur l’étude du fonctionnement physique et hydrodynamique de supports de culture organiques (en particulier l’évaluation des risques et conséquences de l’acquisition d’un caractère hydrophobe des substrats) utilisant des matériaux renouvelables, leurs interactions avec le développement racinaire, et les conséquences induites en termes d’évolution de la biodisponibilité en eau et en air en cours de culture.

Interaction substrat-plante-climat

L’interaction substrat-plante-climat sous serre fait l’objet de travaux portant sur la formalisation des échanges sol-plante-atmosphère (chaleur et vapeur d’eau) en condition de restriction d’irrigation. La caractérisation de la résistance stomatique est au cœur de ces travaux.

2. Contexte urbain

Animatrice : Laure Vidal-Beaudet

La plante en milieu urbain est un enjeu sociétal majeur tant pour ses aspects esthétiques et sociaux que pour son rôle dans le fonctionnement du climat urbain (limitation de l’îlot de chaleur estival en particulier). Les recherches menées par l’unité permettent de répondre aux demandes spécifiques des collectivités territoriales pour la mise en place et la gestion des végétaux dans les conditions particulières de stress rencontrées en ville (sols et climats urbains).

Qualité des sols en ville

Les questions relatives au fonctionnement des sols en ville et à leurs qualités agronomiques constituent un champ d’investigation important de l’unité. Il s’agit de comprendre et de modéliser les mécanismes de transferts hydriques dans ces sols et de caractériser leurs propriétés bio-physico-chimiques en fonction de leurs constituants. Les recherches portant sur le rôle joué par les apports exogènes de matières organiques et par les racines sur les propriétés agronomiques des sols constituent l’un des points forts de l’unité.

Régulation climatique du végétal

L’unité est également positionnée sur les questions portant sur les conditions d’ambiance en milieu urbain et sur le rôle de régulation climatique joué par le végétal. Pour cela, elle travaille sur les mécanismes de régulation de la transpiration des végétaux.

Spatialisation des sols régionaux

La prise en considération des sols pour des préoccupations agro-environnementales ou d’aménagement du territoire est aujourd’hui prégnante. Affiner la connaissance des sols et être en mesure d’intégrer des données pédologiques spatialisées dans différents outils d’aide à la décision constitue un enjeu d’actualité. L’unité est reconnue pour son expertise pédologique déployée en contextes, naturel, cultivé, urbain et périurbain.

Contacts

UP EPHor
Environnement physique de la plante horticole

2 rue André Le Nôtre
F-49045 Angers Cedex 01

Tél. : +33 (0)2 41 22 55 04